Harvards
Sport
Essentials

Photographie : Kohei Kawashima
Coiffure et maquillage : Misuzu Miyake
Remerciements particuliers à Pedro Torres et Raymond Echever

Nous faisons étape à présent à Cambridge et à Boston,
dont les rues sont bordées de bâtiments classiques en briques rouges. C'est là que nous y avons croisé ces étudiants mordus de sport et de mode.
Nous vous proposons aussi une parenthèse sportive du côté de l'Université de Harvard,
à travers le style des athlètes qui y étudient derrière ses murs.

Librairie Brattle
9 West St, Boston
Librairie Brattle
9 West St, Boston

Jonathan Caron

Escalade

Passionné de blocs d'escalade, Jonathan a obtenu son baccalauréat en architecture au Canada. Après avoir effectué des stages dans des cabinets d'architectes réputés, comme le cabinet Herzog & de Meuron en Suisse, il a été admis en 2021 à la Graduate School of Design de l'Université de Harvard. Le style classique de cette veste universitaire, photographiée dans l'historique Brattle Book Shop de Boston (p.57), convient tout à fait à la robustesse de sa carrure.

Max Serrano-Wu

Athlétisme

À l'allure décontractée dans une polaire à blocs de couleur bleue, qui met en valeur ses traits vifs, Max est capitaine de son équipe d'athlétisme et concourt lui-même en tant que sprinter. Étudiant en biologie des cellules souches, il a pris une année sabbatique durant la pandémie en travaillant pour une entreprise de biotechnologie basée à Cambridge. « Tous les étudiants du coin viennent manger ici. Je dois probablement y passer au moins une fois par mois », raconte-t-il en parlant de Pinocchio's Pizza & Subs, une pizzeria locale très appréciée ici. Les parts de pizza sont vendues à partir de 4,05 $, ce qui est un prix plus qu'abordable pour le budget d'un étudiant. Ne manquez surtout pas non plus le légendaire poulet buffalo.

Pinocchio's Pizza & Subs
74 Winthrop St, Cambridge

Morgan Melito et Kaitlin Lampson

Softball

Photographiée ici avec un pull câblé classique, Morgan vient tout juste d'obtenir son diplôme en mai 2022. Quant à Kaitlin, qui porte ici une casquette de base-ball et une chemise Oxford, elle endosse désormais son nouveau poste de capitaine de l'équipe de softball. Nos deux étudiantes ont choisi de se ballader parmi les maisons de ville en briques de Beacon Hill, qui est un des exemples emblématiques de l'architecture de la Nouvelle-Angleterre, dans le pur style géorgien. Ce style architectural a vu le jour en Grande-Bretagne au cours du XVIIIème siècle.

Rasheca Logendran

Football anglais

Rasheca rentre tout juste d'une promenade au DeLuca's Market, qui est le grand marché de Beacon Hill. Après avoir obtenu son diplôme universitaire dans sa Caroline du Nord natale, elle s'est installée à Cambridge pour suivre les cours de la Harvard Medical School. Ces derniers temps, elle se partage entre ses études de médecine et la pratique du football anglais intra-muros. Le contraste vivifiant de ce pull Fair Isle en WHOLEGARMENT® tricoté sans coutures donne la tonalité du jour.

DeLuca’s Market
239 Newbury St, Boston

Greg Cain, Jake Marlo, Harrison Schofield et Brahm Erdmann (G→D)

Aviron léger

L'équipe d'aviron léger de Harvard est en pleine séance d'entraînement sur la Charles River, le fleuve qui marque la frontière naturelle entre Cambridge de Boston. Ces parkas utilitaires de couleurs que porte chacun des co-équipiers comme signe de raliement, témoigne d'un étonnant compromis entre le style propre à chacun et l'esprit de cohésion de ce sport d'équipe. Jake, un jeune diplômé, est photographié ici avec sa veste, tandis que le junior de l'équipe, Harrison, est vêtu en orange. Quant à Brahm, l'étudiant de deuxième année, il a choisi un modèle bleu marine. Greg, le très apprécié capitaine de l'équipe, parle d'une seule voix pour ses camarades : « Il y a eu pas mal de compétitions qui ont été annulées jusqu'à cette année, à cause de la pandémie, mais ça a été une chance de réaliser à quel point les moments passés à l'université, et sur l'eau pendant les entraînements, étaient vraiment précieux ».

Grace Allen

Volley-ball

Attaquante dans l'équipe de volley-ball, Grace fait encore partie des cadets de Harvard. Elle y étudie la biologie de l'évolution de l'Homme. « Ce qui m'intéresse, c'est l'étude des origines de notre espèce, pas tant sur les aspects chimiques de la biologie humaine, mais plutôt sur le pourquoi et le comment de notre évolution et sur notre rôle dans le monde », explique-t-elle. « Je suis aussi une grande fan de théâtre, que je pratique à l'occasion ». Aussi à l'aise dans une flanelle sportswear que dans un gilet traditionnel en tilden, Grace incarne l'archétype de l'étudiant-athlète.

Rasheca Logendran

Football anglais

Rasheca rentre tout juste d'une promenade au DeLuca's Market, qui est le grand marché de Beacon Hill. Après avoir obtenu son diplôme universitaire dans sa Caroline du Nord natale, elle s'est installée à Cambridge pour suivre les cours de la Harvard Medical School. Ces derniers temps, elle se partage entre ses études de médecine et la pratique du football anglais intra-muros. Le contraste vivifiant de ce pull Fair Isle en WHOLEGARMENT® tricoté sans coutures donne la tonalité du jour.

DeLuca’s Market
239 Newbury St, Boston

Grace Allen

Volley-ball

Attaquante dans l'équipe de volley-ball, Grace fait encore partie des cadets de Harvard. Elle y étudie la biologie de l'évolution de l'Homme. « Ce qui m'intéresse, c'est l'étude des origines de notre espèce, pas tant sur les aspects chimiques de la biologie humaine, mais plutôt sur le pourquoi et le comment de notre évolution et sur notre rôle dans le monde », explique-t-elle. « Je suis aussi une grande fan de théâtre, que je pratique à l'occasion ». Aussi à l'aise dans une flanelle sportswear que dans un gilet traditionnel en tilden, Grace incarne l'archétype de l'étudiant-athlète.

Greg Cain, Jake Marlo, Harrison Schofield et Brahm Erdmann
(G→D)

Aviron léger

L'équipe d'aviron léger de Harvard est en pleine séance d'entraînement sur la Charles River, le fleuve qui marque la frontière naturelle entre Cambridge de Boston. Ces parkas utilitaires de couleurs que porte chacun des co-équipiers comme signe de raliement, témoigne d'un étonnant compromis entre le style propre à chacun et l'esprit de cohésion de ce sport d'équipe. Jake, un jeune diplômé, est photographié ici avec sa veste, tandis que le junior de l'équipe, Harrison, est vêtu en orange. Quant à Brahm, l'étudiant de deuxième année, il a choisi un modèle bleu marine. Greg, le très apprécié capitaine de l'équipe, parle d'une seule voix pour ses camarades : « Il y a eu pas mal de compétitions qui ont été annulées jusqu'à cette année, à cause de la pandémie, mais ça a été une chance de réaliser à quel point les moments passés à l'université, et sur l'eau pendant les entraînements, étaient vraiment précieux ».

Susan Takang et Jaeschel Acheampong

Athlétisme

Ces deux mordus d'athlétisme, Susan et Jaeschel, sont aussi photogéniques l'une que l'autre. Susan, qui porte ici un sweat-shirt et des leggings couleur marine, s'est spécialisée dans la discipline du lancer du marteau et du javelot. « Plus tard, j'aimerais contribuer à développer des infrastructures de soins dans les pays d'Afrique », dit-elle. Jaechel, à sa droite, pratique plutôt le saut en longueur et le sprint. Lorsqu'il ne se consacre pas à ses études en ingénierie biomédicale, ce sportif sympathique entretient ses multiples talents en mixant et en arrangeant de la musique. Dans cette discipline, il est plus connu sous le nom de YoungJae. Des pistes d'athlétisme aux pistes de mixage, il n'y a parfois qu'un pas à franchir... Son survêtement blanc (photo de droite) se détache admirablement des briques rouges de Harvard Square.

Susan Takang et Jaeschel Acheampong

Athlétisme

Ces deux mordus d'athlétisme, Susan et Jaeschel, sont aussi photogéniques l'une que l'autre. Susan, qui porte ici un sweat-shirt et des leggings couleur marine, s'est spécialisée dans la discipline du lancer du marteau et du javelot. « Plus tard, j'aimerais contribuer à développer des infrastructures de soins dans les pays d'Afrique », dit-elle. Jaechel, à sa droite, pratique plutôt le saut en longueur et le sprint. Lorsqu'il ne se consacre pas à ses études en ingénierie biomédicale, ce sportif sympathique entretient ses multiples talents en mixant et en arrangeant de la musique. Dans cette discipline, il est plus connu sous le nom de YoungJae. Des pistes d'athlétisme aux pistes de mixage, il n'y a parfois qu'un pas à franchir... Son survêtement blanc (photo de droite) se détache admirablement des briques rouges de Harvard Square.

Le berceau de la tradition sportive universitaire

Lorsque nous sommes arrivés à Cambridge pour ce reportage-photo, l'Université de Harvard s'apprêtait à ouvrir sa cérémonie de remise des diplômes à ses étudiants. Les rues étaient en effervescence, avec un public venu nombreux pour assister à cet événement marquant. Certains spectateurs affluaient en direction de la Harvard Coop, située juste à l'extérieur du campus, pour se procurer des sweat-shirts de marque et autres vêtements de sport.

Quoi de mieux qu'une déambulation à pieds pour découvrir ce site inconnu. Et pourquoi ne pas commencer par Newbury Street, une longue avenue d'un kilomètre bordée de magasins de vêtements, à seulement dix minutes en voiture de Cambridge, de l'autre côté de la Charles River. On y a même trouvé une boutique UNIQLO. Ici, les jeunes s'habillent de préférence en tenue de sport, avec des assortiments avant tout confortables et décontractés, comme un sweat à capuche avec des leggings ou assorti avec un short. C'est dans ce style à la fois classique et sportif qu'ils se retrouvent dans les cafés alentours, pour avaler un morceau et boire un verre, ou pour flâner et faire du shopping dans le centre-ville. Le vêtement de sport est ici le pendant naturel de ce paysage urbain gorgé d'histoire, avec ses bâtiments typiques en briques. Durant les quelques jours que nous avons passés à Boston, nous avons rencontré cette même atmosphère partout où nous nous sommes rendus.

Tout autour de nous, nous avons pu nous rendre compte à quel point le concept « Sports Utility Wear », mis en avant par UNIQLO, n'était pas seulement un concept mais bel et bien une réalité sur le terrain. Celles et ceux que nous y avons croisés habillés en sportswear respiraient la joie de vivre et la confiance de se sentir bien dans leur peau. Chacun des athlètes qui étudient ici et que nous avons rencontrés tour à tour ont tous adopté ce style, dans lequel ils se sentent parfaitement à l'aise, et surtout en accord avec leur caractère et leur identité.

On se rappelle que dans les années 1960, la légendaire revue de mode japonaise « Take Ivy » avait immortalisé le « style Ivy » durant toute une époque, démontrant à quel point ce style pouvait intégrer naturellement notre quotidien. Ici, à Cambridge, c'est en quelque sorte une version moderne de ce style qui semble avoir trouvé ses marques. Cinq décennies après le lancement de la revue « Take Ivy », la vie quotidienne a changé à bien des égards. Et pourtant, il y a une chose qui est restée immuable au cours de toutes ces années : c'est ce style encore très vivace et qui colle toujours autant à la tradition du sport, si profondément ancrée dans le quotidien de ces deux villes. Comment ne pas se faire cette réflexion, à la vue bien réelle de ces étudiants-athlètes au style exemplaire.

Partager cette page