UNIQLO et le développement durable

L'upcycling décomplexé
ou la réutilisation heureuse
Photographie : UNIQLO
Textes : Miyuki Sakamoto, UNIQLO
En réutilisant vos vêtements favoris, vous pouvez leur redonner une seconde vie. On parle aussi d'« upcycling ».
Au sein du magasin UNIQLO de Londres, qui a ouvert ses portes au printemps dernier sur Regent Street, un nouveau studio de réparation a fait son apparition, pour faire revivre votre garde-robe : c'est l'atelier RE.UNIQLO.
UNIQLO REGENT STREET
Le magasin UNIQLO a ouvert au public le 21 avril dernier sur Regent Street, le premier quartier commerçant de Londres. Aménagé dans un bâtiment du XIXème siècle, ce nouveau magasin affiche fièrement sa magnifique architecture vintage et paraît faire signe les passants depuis son accueillant patio. Le studio de réparation RE.UNIQLO (à droite) est situé à l'étage inférieur, dans ce qui était autrefois un salon de coiffure renommé, au style art-déco.
103-113 Regent Street, Londres W1B 4HL, Royaume-Uni OUVERT de 10 h 00 à 19 h 00

UNIQLO et le développement durable

L'upcycling décomplexé
ou la réutilisation heureuse
En réutilisant vos vêtements favoris, vous pouvez leur redonner une seconde vie. On parle aussi d'« upcycling ».
Au sein du magasin UNIQLO de Londres, qui a ouvert ses portes au printemps dernier sur Regent Street, un nouveau studio de réparation a fait son apparition, pour faire revivre votre garde-robe : c'est l'atelier RE.UNIQLO.
Photographie : UNIQLO
Textes : Miyuki Sakamoto, UNIQLO
UNIQLO REGENT STREET
Le magasin UNIQLO a ouvert au public le 21 avril dernier sur Regent Street, le premier quartier commerçant de Londres. Aménagé dans un bâtiment du XIXème siècle, ce nouveau magasin affiche fièrement sa magnifique architecture vintage et paraît faire signe les passants depuis son accueillant patio. Le studio de réparation RE.UNIQLO (à droite) est situé à l'étage inférieur, dans ce qui était autrefois un salon de coiffure renommé, au style art-déco.
103-113 Regent Street, Londres W1B 4HL, Royaume-Uni OUVERT de 10 h 00 à 19 h 00

Redonner de la valeur à une pièce unique

Les vêtements endommagés, parfois par une utilisation intensive au quotidien ou simplement par l'usure du temps, ne meurent jamais. Ils peuvent être réparés et vivre ainsi une seconde jeunesse pour être portés à nouveau. Ce souci était autrefois un des aspects fondamentaux que nous entretenions avec nos vêtements à une époque où rien ne se jetait, mais nous l'avons manifestement oublié peu à peu.

L'une des principales artères de Londres, Regent Street, abrite les plus grands magasins de la ville. C'est dans ce quartier chic que le nouveau magasin UNIQLO a ouvert ses portes au printemps dernier, en proposant à ses visiteurs des services de réparation sur mesure, mais aussi la customisation de vêtements grâce à la technique du sashiko.

Le « sashiko » est une forme d'upcycling qui consiste à apposer sur le vêtement un patch ornemental, comme on peut le voir illustré ici (à gauche) avec ces pièces d'exposition ornées de motifs japonais. Le coût de cette prestation est de 10 £ pour 1 m² de surface. L'atelier de réparation est équipé de fils et d'aiguilles utilisés spécialement pour le sashiko. Des articles de couture japonais y sont également exposés et sont disponibles à la vente. De vieux couturiers-tailleurs du quartier de Savile Row y passent aussi régulièrement pour réapprovisionner leur stock. Notre personnel contribue ainsi à familiariser nos clients avec ces outils originaux, en espérant éveiller chez eux la curiosité de pouvoir s'essayer à cette technique par eux-mêmes.

L'idée n'est pas de se contenter de mettre ses vieux vêtements au rebut, mais au contraire de leur redonner un nouveau style et un nouveau dynamisme. À cet égard, la technique du sashiko ne se limite pas seulement à leur conférer une nouvelle expressivité ; elle vise à faire d'un vieux vêtement une pièce véritablement unique en son genre. Il y a quelque chose d'assez excitant dans le fait de pouvoir à nouveau porter un vêtement passé de mode, sous un jour complètement rafraîchissant et nouveau.

Historiquement, ce sont les défenseurs d'une économie circulaire, qui luttent contre le gaspillage et qui prônent la réutilisation de produits et de matériaux destinés au rebut, qui ont créé ce concept de l'upcycling. Habituellement, l'upcycling suppose la réutilisation - c'est à dire la remise en circulation - créative d'articles en fin de vie ou démodés. Mais notre démarche, chez UNIQLO, va plus loin : le « upcycling », tel que nous l'entendons, consiste à personnaliser des vêtements usés en utilisant soit le sashiko, soit d'autres techniques originales pour recréer des articles résolument uniques. En plus d'être favorable à l'environnement, cette démarche responsable permet aussi en quelque sorte d' « habiller » vos vêtements. Et vous verrez que vous serez fiers de les porter à nouveau.

Les vêtements endommagés, parfois par une utilisation intensive au quotidien ou simplement par l'usure du temps, ne meurent jamais. Ils peuvent être réparés et vivre ainsi une seconde jeunesse pour être portés à nouveau. Ce souci était autrefois un des aspects fondamentaux que nous entretenions avec nos vêtements à une époque où rien ne se jetait, mais nous l'avons manifestement oublié peu à peu.

L'une des principales artères de Londres, Regent Street, abrite les plus grands magasins de la ville. C'est dans ce quartier chic que le nouveau magasin UNIQLO a ouvert ses portes au printemps dernier, en proposant à ses visiteurs des services de réparation sur mesure, mais aussi la customisation de vêtements grâce à la technique du sashiko.

Le « sashiko » est une forme d'upcycling qui consiste à apposer sur le vêtement un patch ornemental, comme on peut le voir illustré ici (à gauche) avec ces pièces d'exposition ornées de motifs japonais. Le coût de cette prestation est de 10 £ pour 1 m² de surface. L'atelier de réparation est équipé de fils et d'aiguilles utilisés spécialement pour le sashiko. Des articles de couture japonais y sont également exposés et sont disponibles à la vente. De vieux couturiers-tailleurs du quartier de Savile Row y passent aussi régulièrement pour réapprovisionner leur stock. Notre personnel contribue ainsi à familiariser nos clients avec ces outils originaux, en espérant éveiller chez eux la curiosité de pouvoir s'essayer à cette technique par eux-mêmes.

L'idée n'est pas de se contenter de mettre ses vieux vêtements au rebut, mais au contraire de leur redonner un nouveau style et un nouveau dynamisme. À cet égard, la technique du sashiko ne se limite pas seulement à leur conférer une nouvelle expressivité ; elle vise à faire d'un vieux vêtement une pièce véritablement unique en son genre. Il y a quelque chose d'assez excitant dans le fait de pouvoir à nouveau porter un vêtement passé de mode, sous un jour complètement rafraîchissant et nouveau.

Historiquement, ce sont les défenseurs d'une économie circulaire, qui luttent contre le gaspillage et qui prônent la réutilisation de produits et de matériaux destinés au rebut, qui ont créé ce concept de l'upcycling. Habituellement, l'upcycling suppose la réutilisation - c'est à dire la remise en circulation - créative d'articles en fin de vie ou démodés. Mais notre démarche, chez UNIQLO, va plus loin : le « upcycling », tel que nous l'entendons, consiste à personnaliser des vêtements usés en utilisant soit le sashiko, soit d'autres techniques originales pour recréer des articles résolument uniques. En plus d'être favorable à l'environnement, cette démarche responsable permet aussi en quelque sorte d' « habiller » vos vêtements. Et vous verrez que vous serez fiers de les porter à nouveau.

RÉPARATION SUR MESURE

Ici, le personnel de l'atelier, spécialement formé par UNIQLO, prend en charge toutes les réparations possibles et imaginables : de l'ourlet de pantalon à la couture d'un bouton de pantalon, en passant par la reprise d'un accroc accidentel sur votre doudoune préférée ou sur votre dernier pull en cashemire. Le premier tarif des prestations proposées est de 3 £ et varie selon les besoins. Pour un léger accroc dans un pantalon ou sur une jupe, on vous proposera une simple reprise discrète, voire invisible. Mais pour des travaux plus importants, comme une déchirure par exemple, il faudra souvent en passer par la machine à coudre, ou envisager la pose inattendue d'un patch de couleur, histoire d'en profiter pour imprimer une petite touche personnelle sur votre jeans accidenté que vous ne vous lassez plus de porter au bureau. Nos réparations sont toutes personnalisées. Elles dépendent autant des travaux à réaliser sur votre vêtement, que de vos propres besoins.

SERVICE UPCYCLING

Le « sashiko » est une forme d'upcycling qui consiste à apposer sur le vêtement un patch ornemental, comme on peut le voir illustré ici (à gauche) avec ces pièces d'exposition ornées de motifs japonais. Le coût de cette prestation est de 10 £ pour 10 cm² de surface. L'atelier de réparation est équipé de fils et d'aiguilles utilisés spécialement pour le sashiko. Des articles de couture japonais y sont également exposés et sont disponibles à la vente. Des couturiers-tailleurs du quartier de Savile Row y passent aussi régulièrement pour réapprovisionner leur stock. Notre personnel contribue ainsi à familiariser nos clients avec ces outils originaux, en espérant éveiller chez eux la curiosité de pouvoir s'essayer à cette technique par eux-mêmes.

RÉPARATION SUR MESURE

Ici, le personnel de l'atelier, spécialement formé par UNIQLO, prend en charge toutes les réparations possibles et imaginables : de l'ourlet de pantalon à la couture d'un bouton de pantalon, en passant par la reprise d'un accroc accidentel sur votre doudoune préférée ou sur votre dernier pull en cashemire. Le premier tarif des prestations proposées est de 3 £ et varie selon les besoins. Pour un léger accroc dans un pantalon ou sur une jupe, on vous proposera une simple reprise discrète, voire invisible. Mais pour des travaux plus importants, comme une déchirure par exemple, il faudra souvent en passer par la machine à coudre, ou envisager la pose inattendue d'un patch de couleur, histoire d'en profiter pour imprimer une petite touche personnelle sur votre jeans accidenté que vous ne vous lassez plus de porter au bureau. Nos réparations sont toutes personnalisées. Elles dépendent autant des travaux à réaliser sur votre vêtement, que de vos propres besoins.

SERVICE UPCYCLING

Le « sashiko » est une forme d'upcycling qui consiste à apposer sur le vêtement un patch ornemental, comme on peut le voir illustré ici (à gauche) avec ces pièces d'exposition ornées de motifs japonais. Le coût de cette prestation est de 10 £ pour 10 cm² de surface. L'atelier de réparation est équipé de fils et d'aiguilles utilisés spécialement pour le sashiko. Des articles de couture japonais y sont également exposés et sont disponibles à la vente. Des couturiers-tailleurs du quartier de Savile Row y passent aussi régulièrement pour réapprovisionner leur stock. Notre personnel contribue ainsi à familiariser nos clients avec ces outils originaux, en espérant éveiller chez eux la curiosité de pouvoir s'essayer à cette technique par eux-mêmes.

Service de réparation en partenariat avec
le Studio Masachuka de Londres

Pour l'ouverture de son Repair Studio, UNIQLO s'est associé au savoir-faire du Studio Masachuka, un fabricant de vêtements créé en 2012 à l'est de Londres par Masahiko Morikawa. Ce studio est plus spécifiquement spécialisé dans les techniques de réparation japonaises. Grâce à sa connaissance approfondie du sashiko et à sa maîtrise des techniques artisanales traditionnelles du Japon, le Studio Masachuka forme notre personnel aux travaux de réparation et à la pratique du sashiko. Il sélectionne les meilleurs articles et les meilleurs outils pour nos petites mains et il crée aussi, en excluvisité, des vêtements en sashiko qui sont exposés dans notre boutique. Nous comptons sur sa savante expérience pour nous aider à l'avenir à développer ce concept pour notre marque.
Les trous et les déchirures de cette chemise en jean UNIQLO ont été réparés au moyen d'un patch sashiko. On voit qu'en superposant de simples points de vague, on arrive à recréer ici un surprenant motif. À tel point que bon nombre de nos clients se dirigent sans attendre vers notre atelier de réparation, juste après avoir réglé leurs achats, pour goûter à la curiosité de voir un article encore tout neuf revêtu d'un magnifique et unique motif sashiko.

STUDIO MASACHUKA

9 Essex House, 375 High Street, Londres. UK E15 4QZ
OUVERT de 9 h 00 à 17 h 00 FERMÉ les samedis et dimanches

masachuka.com

Service de réparation en partenariat avec
le Studio Masachuka de Londres

Pour l'ouverture de son Repair Studio, UNIQLO s'est associé au savoir-faire du Studio Masachuka, un fabricant de vêtements créé en 2012 à l'est de Londres par Masahiko Morikawa. Ce studio est plus spécifiquement spécialisé dans les techniques de réparation japonaises. Grâce à sa connaissance approfondie du sashiko et à sa maîtrise des techniques artisanales traditionnelles du Japon, le Studio Masachuka forme notre personnel aux travaux de réparation et à la pratique du sashiko. Il sélectionne les meilleurs articles et les meilleurs outils pour nos petites mains et il crée aussi, en excluvisité, des vêtements en sashiko qui sont exposés dans notre boutique. Nous comptons sur sa savante expérience pour nous aider à l'avenir à développer ce concept pour notre marque.
Les trous et les déchirures de cette chemise en jean UNIQLO ont été réparés au moyen d'un patch sashiko. On voit qu'en superposant de simples points de vague, on arrive à recréer ici un surprenant motif. À tel point que bon nombre de nos clients se dirigent sans attendre vers notre atelier de réparation, juste après avoir réglé leurs achats, pour goûter à la curiosité de voir un article encore tout neuf revêtu d'un magnifique et unique motif sashiko.

STUDIO MASACHUKA

9 Essex House, 375 High Street, Londres. UK E15 4QZ
OUVERT de 9 h 00 à 17 h 00 FERMÉ les samedis et dimanches

masachuka.com

L'upcycling a fait naître une nouvelle génération d'adeptes dans le monde entier

Il suffit d'un brin de créativité et d'un soupçon d'imagination pour redonner vie à des vêtements usagés. L'atelier de réparation du magasin UNIQLO de Regent Street s'est inspiré à l'origine d'une initiative qui a vu le jour à Berlin. C'est là qu'a été lancé notre tout premier atelier de réparation en boutique. Nous avons choisi Berlin pour lancer ce nouveau concept, dans une métropole que nous savions plus réceptive au milieu de la mode et de la confection, mais aussi plus sensible aux pratiques traditionnelles japonaises, comme le kintsugi.

Nous avions un léger handicap à surmonter au début, car notre atelier de retouche se limitait à l'époque à reprendre quelques ourlets de pantalons... Pour combler ce fossé, nous avons commencé à travailler, à partir de 2015, en partenariat avec l'organisation Berliner Stadtmission. Cette ONG s'est alors chargée de collecter auprès de nos magasins les vêtements usagés de nos clients, en faisant le tri parmi les articles qui pouvaient être réutilisés tels quels et ceux qui avaient besoin d'une seconde vie. Grâce à son concours, nous avons pu ouvrir, en août 2021, notre premier studio de réparation au sein de notre magasin de Berlin.

Le principe ne consiste pas pour nos clients à nous abandonner leurs vieux vêtements pour qu'ils soient réparés par un quidam, mais plutôt à nous les confier pour travailler ensemble à leur upcycling. C'est dans cet esprit que nous organisons de véritables ateliers culturels, au cours desquels nous échangeons avec eux sur la place du vêtement et sur la valeur retrouvée de tous ces articles réparés. Pendant les dix premiers mois, un espace studio a été laissé gracieusement à la disposition de nos visiteurs, tous les après-midi, du jeudi au samedi, en plus de nos services de retouche habituels. En organisant ces événements collaboratifs, nous avons contribué à faire de l'upcycling un concept et une pratique désormais familière de la marque.

L'objectif visé était de créer une atmosphère à la fois conviviale et créative. Chacun pouvait ainsi trouver sa place et se mettre à confectionner un sac fourre-tout à partir d'une paire de jeans ou d'un T-shirt usagé, ou bien utiliser une pièce de tissu en denim pour créer de ses propres mains un porte-monnaie ou un étui pour téléphone portable. On ne peut pas se contenter d'appréhender ce phénomène exclusivement sous l'angle de l'écologie et du développement durable. Cette pratique va bien au-delà du simple fait d'instaurer un échange avec nos clients et d'imaginer avec eux des articles réutilisables et uniques en leur genre. Elle a eu aussi l'avantage de susciter l'intérêt de notre personnel un peu partout dans le monde. Et cette idée, qui a pris racine à Berlin, a très vite germé dans d'autres de nos magasins sur d'autres continents.

C'est ainsi que dans le prolongement de cette première expérience, nous en avons exporté l'initiative au sein de notre magasin de New York en ouvrant, en janvier 2022, un studio de réparation RE.UNIQLO. Ces services de réparation en boutique sont devenus assez populaires aux États-Unis parmi les consommateurs, qui souhaitaient tirer le meilleur parti de leurs vêtements. C'est ainsi qu'en ce qui concerne notre enseigne, de simples travaux de reprise, comme la réparation de trous ou de déchirures dans une doudounes ou un denim, ont aussitôt conquis le cœur des New-Yorkais, qui sont connus pour être à l'avant-garde dans ce domaine. Mais ce phénomène nouveau ne prend pas seulement le pas sur le continent européen ou aux États-Unis. En mars dernier, un atelier de réparation a été ouvert à Ang Mo Kio, dans un magasin communautaire de Singapour. Il s'agit du premier atelier de ce genre dans le pays. Les employés qui y travaillent ont reçu une formation de base pour proposer aux clients des services de seconde-main utiles et pratiques. En avril suivant, d'autres studios de ce type ont vu le jour à DA Square en Malaisie, et un studio d'upcycling a ouvert à Taipei à Taiwan. En plus des services de retouche classiques, comme le raccommodage ou la couture, ces studios ont d'emblée ciblé notre marque en confectionnant des articles upcyclés à partir de produits UNIQLO usagés, comme des coussins, des sacs fourre-tout ou des porte-cartes recyclés.

Ces procédés innovants, inspirés du concept de l'upcycling appliqué aux vêtements, sont finalement le résultat de l'étonnante alchimie qui se produit lorsqu'on associe l'esprit de conservation et le savoir-faire d'antan avec les valeurs qui sont aujourd'hui celles de nos sociétés modernes. Désormais répandues à l'échelle du monde, ces initiatives ont permis d'élargir encore davantage notre horizon et nos perspectives sur notre future relation avec le vêtement.

Il suffit d'un brin de créativité et d'un soupçon d'imagination pour redonner vie à des vêtements usagés. L'atelier de réparation du magasin UNIQLO de Regent Street s'est inspiré à l'origine d'une initiative qui a vu le jour à Berlin. C'est là qu'a été lancé notre tout premier atelier de réparation en boutique. Nous avons choisi Berlin pour lancer ce nouveau concept, dans une métropole que nous savions plus réceptive au milieu de la mode et de la confection, mais aussi plus sensible aux pratiques traditionnelles japonaises, comme le kintsugi.

Nous avions un léger handicap à surmonter au début, car notre atelier de retouche se limitait à l'époque à reprendre quelques ourlets de pantalons... Pour combler ce fossé, nous avons commencé à travailler, à partir de 2015, en partenariat avec l'organisation Berliner Stadtmission. Cette ONG s'est alors chargée de collecter auprès de nos magasins les vêtements usagés de nos clients, en faisant le tri parmi les articles qui pouvaient être réutilisés tels quels et ceux qui avaient besoin d'une seconde vie. Grâce à son concours, nous avons pu ouvrir, en août 2021, notre premier studio de réparation au sein de notre magasin de Berlin.

Le principe ne consiste pas pour nos clients à nous abandonner leurs vieux vêtements pour qu'ils soient réparés par un quidam, mais plutôt à nous les confier pour travailler ensemble à leur upcycling. C'est dans cet esprit que nous organisons de véritables ateliers culturels, au cours desquels nous échangeons avec eux sur la place du vêtement et sur la valeur retrouvée de tous ces articles réparés. Pendant les dix premiers mois, un espace studio a été laissé gracieusement à la disposition de nos visiteurs, tous les après-midi, du jeudi au samedi, en plus de nos services de retouche habituels. En organisant ces événements collaboratifs, nous avons contribué à faire de l'upcycling un concept et une pratique désormais familière de la marque.

L'objectif visé était de créer une atmosphère à la fois conviviale et créative. Chacun pouvait ainsi trouver sa place et se mettre à confectionner un sac fourre-tout à partir d'une paire de jeans ou d'un T-shirt usagé, ou bien utiliser une pièce de tissu en denim pour créer de ses propres mains un porte-monnaie ou un étui pour téléphone portable. On ne peut pas se contenter d'appréhender ce phénomène exclusivement sous l'angle de l'écologie et du développement durable. Cette pratique va bien au-delà du simple fait d'instaurer un échange avec nos clients et d'imaginer avec eux des articles réutilisables et uniques en leur genre. Elle a eu aussi l'avantage de susciter l'intérêt de notre personnel un peu partout dans le monde. Et cette idée, qui a pris racine à Berlin, a très vite germé dans d'autres de nos magasins sur d'autres continents.

C'est ainsi que dans le prolongement de cette première expérience, nous en avons exporté l'initiative au sein de notre magasin de New York en ouvrant, en janvier 2022, un studio de réparation RE.UNIQLO. Ces services de réparation en boutique sont devenus assez populaires aux États-Unis parmi les consommateurs, qui souhaitaient tirer le meilleur parti de leurs vêtements. C'est ainsi qu'en ce qui concerne notre enseigne, de simples travaux de reprise, comme la réparation de trous ou de déchirures dans une doudounes ou un denim, ont aussitôt conquis le cœur des New-Yorkais, qui sont connus pour être à l'avant-garde dans ce domaine. Mais ce phénomène nouveau ne prend pas seulement le pas sur le continent européen ou aux États-Unis. En mars dernier, un atelier de réparation a été ouvert à Ang Mo Kio, dans un magasin communautaire de Singapour. Il s'agit du premier atelier de ce genre dans le pays. Les employés qui y travaillent ont reçu une formation de base pour proposer aux clients des services de seconde-main utiles et pratiques. En avril suivant, d'autres studios de ce type ont vu le jour à DA Square en Malaisie, et un studio d'upcycling a ouvert à Taipei à Taiwan. En plus des services de retouche classiques, comme le raccommodage ou la couture, ces studios ont d'emblée ciblé notre marque en confectionnant des articles upcyclés à partir de produits UNIQLO usagés, comme des coussins, des sacs fourre-tout ou des porte-cartes recyclés.

Ces procédés innovants, inspirés du concept de l'upcycling appliqué aux vêtements, sont finalement le résultat de l'étonnante alchimie qui se produit lorsqu'on associe l'esprit de conservation et le savoir-faire d'antan avec les valeurs qui sont aujourd'hui celles de nos sociétés modernes. Désormais répandues à l'échelle du monde, ces initiatives ont permis d'élargir encore davantage notre horizon et nos perspectives sur notre future relation avec le vêtement.

Août 2021

BERLIN

Notre magasin phare de Berlin propose deux services spécifiques. Le premier est classique : pour les réparations sur des accrocs ou des déchirures dans un jeans ou sur un pull, les premiers tarifs s'affichent à 5 euros et ce service est disponible aux heures d'ouverture du magasin. Le second est plus original : le « Second Life Studio » est un service gratuit disponible uniquement le week-end. Notre personnel prête la main à nos clients pour les aider à recycler eux-mêmes les articles qu'ils apportent au magasin. Cet atelier est ouvert librement au public. On y parle vêtements, développement durable, revitalisation des communautés et, bien sûr, créativité.

Janvier 2022

NEW YORK

Dans notre magasin de New York, des services de réparation rapide permettent également à nos clients de prolonger la vie de leurs vêtements favoris. À l'instar des autres magasins, celui de Soho répare essentiellement les accrocs ou les trous dans les doudounes, les jeans ou les pulls et procède au remplacement des fermetures éclair ou des boutons. Avec des prestations qui s'affichent au premier prix à 5 dollars, de plus en plus de clients viennent nous confier leurs vêtements pour profiter des services UNIQLO.

Mars 2022

SINGAPOUR

Parmi certains de nos magasins à travers l'Asie, nos ateliers de réparation RE.UNIQLO proposent des prestations d'upcycling, mais plus spécifiquement ancrés dans la vie locale. En Malaisie par exemple, notre programme de réparation de seconde main a permis aux femmes défavorisées de bénéficier de sources de revenus.

Avril 2022

MALAISIE & TAIWAN

Août 2021

BERLIN

Notre magasin phare de Berlin propose deux services spécifiques. Le premier est classique : pour les réparations sur des accrocs ou des déchirures dans un jeans ou sur un pull, les premiers tarifs s'affichent à 5 euros et ce service est disponible aux heures d'ouverture du magasin. Le second est plus original : le « Second Life Studio » est un service gratuit disponible uniquement le week-end. Notre personnel prête la main à nos clients pour les aider à recycler eux-mêmes les articles qu'ils apportent au magasin. Cet atelier est ouvert librement au public. On y parle vêtements, développement durable, revitalisation des communautés et, bien sûr, créativité.

Janvier 2022

NEW YORK

Dans notre magasin de New York, des services de réparation rapide permettent également à nos clients de prolonger la vie de leurs vêtements favoris. À l'instar des autres magasins, celui de Soho répare essentiellement les accrocs ou les trous dans les doudounes, les jeans ou les pulls et procède au remplacement des fermetures éclair ou des boutons. Avec des prestations qui s'affichent au premier prix à 5 dollars, de plus en plus de clients viennent nous confier leurs vêtements pour profiter des services UNIQLO.

Mars 2022

SINGAPOUR

Parmi certains de nos magasins à travers l'Asie, nos ateliers de réparation RE.UNIQLO proposent des prestations d'upcycling, mais plus spécifiquement ancrés dans la vie locale. En Malaisie par exemple, notre programme de réparation de seconde main a permis aux femmes défavorisées de bénéficier de sources de revenus.

Avril 2022

MALAISIE & TAIWAN

Partager cette page